La ventilation mécanique contrôlée (VMC)

La ventilation est indispensable dans une maison. Malheureusement, toute les ventilations ne se valent pas et à l’heure du Grenelle de l’environnement, il est indispensable que nous fassions le forcing pour imposer des choix intelligents.

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) comprend des systèmes différents. La VMC double flux fait partie des solutions écologiques car elle permet de moins chauffer.

Les modèles disponibles sur le marché ne sont pas très nombreux, contrairement aux vmc « bas de gamme » que l’on trouve partout dans les grandes surfaces de bricolage.

Les typres de VMC sont :

– la VMC simple flux : les débit d’entrée est fixe. Il s’agit d’une ventilation n’apportant rien par rapport à la ventilation naturelle au niveau des économies.
– la VMC Hygroréglable : Elle peut être de type A ou B. Dans le cas d’une VMC de type A, le débit d’entrée est fixe. C’est l’ectraction qui est régulée en fonction du taux d’humidité du logement. Dans le cas d’une VMC hygro B, les débits d’entrée et d’extraction sont hygromètriquement régulés.  Il existe une VMC Hygro dotée d’un moteur basse consommation chez Atlantic : VMC Hygro B BBC

Pour connaître les différents types de manière sommaire, je vous invite à consulter la rubrique de l’ADEME sur la ventilation :
http://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens
et Wikipedia :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ventilation_m%C3%A9canique_contr%C3%B4l%C3%A9e#VMC_double_flux

Lors de l’installation d’une ventilation double flux, il est important de bien choisir ses gaines. En effet, les gaines vont conduire l’air chauffé vers le caisson pour l’échange thermique. Si vos gaines sont de « mauvaise qualité », c’est-à-dire non isolée, la chaleur sera perdue avant d’arriver à l’échangeur.

Il est donc important de choisir une gaine vmc isolée pour établir votre réseau de ventilation, aussi bien en insufflation, qu’en extraction. D’autant plus si vos gaines passent dans une partie non chauffée de l’habitation.

Il existe aussi des gaines rides pour vmc, mais elles sont plus difficiles à mettre en oeuvre car il faut plus de raccords, té, etc, …

Dans le cas de la rénovation, surtout en appartement, il est difficile d’installer une vmc double flux. La raison en est simple : il est compliqué de passer les gaines VMC dans le logement mais surtout le caisson demande pas mal de place.

A ce jour, il n’existe pas de VMC double flux dont le caisson ait des dimensions réduites. Il existait juste des vmc simple flux autoréglables. Dans quelques jours, Atlantic Ventilation va lancer une nouvelle VMC extra-plate mais hygroréglable. Cela permet d’avoir un débit d’air régulé en fonction de l’humidité du logement pour plus de confort et d’économie.

Il s’agit du caisson VMC extra-plat Mini Aivent HY. Celui-ci ne mesure que 13,5 cm de haut ! Il peut donc être mis dans des faux plafonds (il est fourni avec la patte de fixation). C’est la solution de ventilation en rénovation attendu par beaucoup.

Lors de l’installation d’une VMC, il faut vérifier que la circulation de l’air se fait bien entre les différentes pièces. En effet, pour remplir pleinement sa fonction de ventilation du logement, l’air de la VMC doit pouvoir suivre un chemin entre les entrées d’air (par les bouches d’insufflation pour les VMC double flux et par les entrées d’air dans le cas d’une VMC « classique », hygro ou non) et les bouches d’extraction (sanitaire, salle de bain et d’eau et la cuisine).

Pour cela, il faut laisser un petit espace sous la porte pour le passage de l’air, cette opération s’appelle le détalonnage. Il consiste à enlever une partie inférieure de la porte pour assurer la circulation de l’air entre les parties du logement. Pour les pièces  sanitaires, douches et wc, l’espace doit être de 1 cm. Pour la cuisine, c’est 2 cm.

Laisser un commentaire